0

Simplifier et réduire dans la cuisine

Quand il s’agit de réduire les déchets à la maison, la cuisine est souvent le premier domaine qui nous vient à l’esprit. C’est un endroit propice à des changements positifs pour la planète.

Afin de tendre vers une cuisine éco-responsable, où nous cherchons à simplifier et réduire notre empreinte écologique. Découvrons ensemble comment transformer nos habitudes culinaires pour les rendre plus durables.

Désencombrer la cuisine

La règle de Pareto, également connue sous le nom de la règle des 80/20, s’applique parfaitement à nos possessions : nous utilisons environ 20% de nos objets 80% du temps. Appliquons cela à notre cuisine : il est possible de désencombrer rapidement cet espace.

Combien d’assiettes possédons-nous réellement ? Avons-nous vraiment besoin d’autant d’ustensiles de cuisine ? Si vous hésitez, il peut être judicieux de mettre ces objets de côté, dans une autre pièce que la cuisine (par exemple, le placard du couloir). Si, après quelques mois, vous constatez que vous n’en avez pas besoin, envisagez de les donner ou de les proposer sur des groupes Facebook spécialisés.

Que faire avec le matériel obsolète ? 

Avant de vous débarrasser de votre équipement de cuisine, avez-vous envisagé de le réparer ? Parfois, une simple réparation peut prolonger la durée de vie d’un objet. Deux ressources intéressantes sont à votre disposition : les «reparathons«, des événements où des bénévoles vous aident à réparer vos objets et le site Itifix, une véritable mine d’or pour les bricoleurs, regorgeant de tutoriels de réparation.

Pour acheter durable

Pour des achats durables en matière d’équipement de cuisine, je vous recommande de consulter le site Buymeonce (https://buymeonce.com/). Bien qu’il ne livre actuellement qu’aux États-Unis, ce site propose une sélection rigoureuse d’articles durables et réparables. Privilégiez les matériaux comme l’acier inoxydable ou le bois, connus pour leur longévité dans une cuisine soucieuse de l’environnement.

BocoAstuce : Connaissez-vous le concept innovant de La Remise ? En plus de vos propres outils, vous pouvez également emprunter des articles de cuisine chez eux. C’est une excellente alternative pour réduire les déchets et maximiser l’utilisation de chaque objet.

Réduire l’utilisation des plastiques jetables 

Une part importante de nos déchets domestiques provient des emballages des produits alimentaires, principalement en plastique. Selon Environnement et Changement climatique Canada (ECCC), un tiers de tous les déchets ménagers au Canada chaque année sont constitués d’emballages de produits alimentaires, dont une grande proportion est en plastique. Les emballages représentent à eux seuls 47% des déchets plastiques et seulement 8% de ces déchets sont effectivement recyclés. Il est courant d’entendre dire que certains emballages sont biodégradables et donc meilleurs pour l’environnement, mais ce n’est pas toujours le cas, comme le souligne Radio-Canada. Sarah-Jeanne Royer, chercheuse québécoise, dénonce le greenwashing, expliquant que «beaucoup de gens croient à tort que l’utilisation de bioplastiques est un geste écologique, alors qu’il faut des conditions de compostage spécifique pour qu’ils se dégradent correctement».

Opter pour des alternatives réutilisables demeure la meilleure façon de réduire notre impact environnemental. D’ailleurs, depuis le 20 décembre 2023, la vente d’ustensiles en plastique à usage unique comme les couteaux, cuillères et fourchettes est interdite au Canada. Il existe de nombreuses solutions : chez BocoBoco, nous proposons un service de remplissage et de réutilisation des contenants avec un taux élevé de réutilisation. À Montréal, nous saluons l’initiative de La tasse, qui encourage l’utilisation de tasses réutilisables. D’autres initiatives locales voient également le jour, comme la vaissellothèque mise en place par les écoquartiers de Ville-Marie, Sainte-Marie et Saint-Jacques, qui permet de louer de la vaisselle pour vos événements.

Comment maintenir une cuisine propre et durable en évitant les déchets 

Comme dans la salle de bain, il existe de nombreuses alternatives durables pour rendre notre cuisine plus respectueuse de l’environnement. Voici quelques items pour lesquels des alternatives durables sont disponibles :

  • L’éponge : les éponges traditionnelles terminent leur vie dans nos poubelles, mais leur impact environnemental est nocif dès leur fabrication jusqu’à leur élimination. Les éponges synthétiques jetables, composées de plastique et d’ingrédients pétrochimiques, sont souvent fabriquées en Asie et nécessitent beaucoup d’énergie. Au Québec, des alternatives existent, comme les brosses à bouteilles en bambou et fibres naturelles, les éponges luffa, les brosses tampico et leurs recharges.
  • Le liquide vaisselle : en plus de son emballage, le liquide vaisselle contient souvent des ingrédients polluants et non biodégradables qui finissent par contaminer nos océans et nos nappes phréatiques. Une solution de rechange est le cake vaisselle, un savon solide concentré et durable, ou même un bloc vaisselle.
  • L’essuie-tout, bien pratique mais écologiquement problématique, contribue significativement à la production de déchets pour une durée d’utilisation limitée. Heureusement, des alternatives réutilisables sont disponibles, telles que les essuie-tout en tissu lavable proposés par Kilin chez BocoBoco. Astuce supplémentaire : pour éviter d’utiliser de l’essuie-tout ou d’acheter des essuie-tout lavable, vous pouvez constituer une boîte à chiffons avec des tissus non utilisés ou des vêtements usagés propres. Cela vous permettra d’essuyer les surfaces à tout moment de manière écologique et économique.
  • Les emballages alimentaires sont souvent responsables d’une pollution significative de l’environnement. Heureusement, des alternatives plus écologiques comme les emballages alimentaires écologiques ou les sacs en silicone sont désormais accessibles pour réduire notre impact sur la planète. Cependant, la meilleure option reste toujours la réutilisation : nos bocaux présentent un taux de réutilisation très élevé, avec un remarquable taux de retour de 88%. Et si la consigne était la solution idéale ?

Réduire les déchets alimentaires 

Selon Recyc-Québec, une famille canadienne gaspille en moyenne 140 kilogrammes de nourriture par année, ce qui équivaut à environ 1100 $ de pertes financières annuelles. Au Canada, cela représente un gaspillage de 2,2 millions de tonnes d’aliments comestibles chaque année, émettant ainsi l’équivalent de 9,8 millions de tonnes de CO2, soit l’impact environnemental de 2,1 millions de voitures sur la route.

Pour éviter le gaspillage alimentaire à la maison, voici quelques astuces pratiques :

  • Planifiez vos repas autant que possible à l’avance pour éviter les achats impulsifs et les excès.
  • Évitez d’acheter des aliments spécifiques pour une recette particulière afin de limiter le gaspillage d’ingrédients.
  • Évitez de faire les courses lorsque vous avez faim pour réduire les achats impulsifs.
  • Pour conserver vos aliments périssables plus longtemps, organisez votre réfrigérateur en consacrant un étage aux plats prêts à être consommés cette semaine et un autre aux ingrédients à utiliser rapidement.
  • Pour garder vos fruits et légumes frais plus longtemps, enveloppez-les dans des torchons humides, notamment pour les légumes verts.
  • Utilisez les restes et les aliments oubliés du réfrigérateur pour préparer des repas créatifs, comme des risottos, des omelettes ou des gratins. On vous propose plusieurs recettes zéro gaspillage sur BocoBoco.
  • Avant de jeter les déchets alimentaires, pensez à les réutiliser : conservez les épluchures de légumes pour préparer un bouillon maison ou les fruits trop mûrs pour faire de la compote.

Ces petites astuces permettent non seulement de réduire le gaspillage alimentaire, mais aussi de gagner du temps, d’améliorer la qualité de vos repas et d’économiser de l’argent. De plus, acheter des aliments biologiques / sans pesticides offre la possibilité de consommer l’intégralité des produits, du début à la fin!

Défis pour une cuisine plus éco-responsable : 

Simplifier et réduire dans la cuisine, lieu de vie central, est une étape importante vers un mode de vie plus respectueux de l’environnement. À travers ces défis, nous espérons vous inspirer à repenser votre approche de la cuisine quotidienne et à faire des choix qui bénéficient à la planète. Expérimentons une cuisine plus durable!