0

Réduire : pourquoi et comment ?

26 janvier 2024

La nouvelle année est le moment idéal pour adopter de nouvelles résolutions et pourquoi pas, initier une démarche zéro déchet ! Réduire nos déchets, c’est avant tout économiser : économiser nos ressources naturelles et notre porte-monnaie.

Pourquoi réduire les déchets?

Quelques chiffres

Réduire les déchets est crucial pour l’environnement et l’économie. Quelques chiffres qui sont parlants :

Conjoncture actuelle à Montréal

La «mode» du zéro déchet a connu un coup de frein en 2023 mettant en suspend certains de nos espoirs en réduction des déchets et les efforts grandissants de nos concitoyens.

Récemment, la ville de Montréal adoptait un règlement pour réduire les plastiques. Au gouvernement fédéral, un décret interdisait les plastiques à usage unique : on avançait. Toutefois, en novembre dernier, la cour fédérale a annulé le décret interdisant le plastique à usage unique. Cette décision a des implications directes sur les interdictions de six articles à usages uniques qui venaient d’être d’être interdit, notamment les pailles, les sacs d’épicerie et les contenants de nourriture à emporter.

D’autres combats sont menés et ne font pas la une des journaux, notamment l’interdiction des publisacs.

Alors que Montréal interdisait la distribution de publicités non sollicitées, Poste Canada, dépendant des règlements fédéraux, ne doit pas respecter cette loi.

Du côté du public, l’engouement bien présent en 2019 et en 2021 s’essoufle : tous les indicateurs environnementaux sont en baisse : citons notamment le compostage et l’achat local.

Il est crucial de souligner l’impact des décisions politiques sur le zéro déchet. Malgré les avancées, certaines mesures ont été annulées, comme l’interdiction des plastiques à usage unique, ce qui montre la nécessité d’actions continues pour réduire les déchets.

Entretenir ensemble le mouvement du zéro déchet s’avère aujourd’hui plus que jamais primordial.

Mais, par quoi commencer ?

Des défis pour vous stimuler

Ce mode de vie peut paraître contraignant à première vue. On vous suggère simplement d’y aller étape par étape. Pas besoin de tout changer du jour au lendemain, il faut y aller à votre rythme. De plus, cela assure une transition plus graduelle et plus réussie. Et vous verrez que vos petites victoires vous donneront envie de continuer ! Ce livre vous suggère de nombreuses options et alternatives zéro déchet mais avant de vouloir toutes les mettre en œuvre, évaluez votre mode de vie ! Comme le dit si bien le Défi Zéro Déchet de l’arrondissement de Rosemont-La Petite Patrie, “le plus important pour une transition réussie : connaître et respecter ses limites personnelles, son contexte de vie et son rythme.” J’ajouterais l’importance du principe de la carotte : félicitez-vous lorsque vous atteignez ces objectifs ! 

Grâce au concept BocoBoco, nous allons vous prouver le contraire en vous donnant nos meilleures astuces pour y arriver. Même si l’objectif d’1kg de déchets de Béa Johnson est inimaginable, l’important c’est de commencer ! Car chaque geste compte et même les plus petits changements du quotidien sont importants.

Défi 1 : faites un bilan. Parlez-en en famille et donnez-vous vos objectifs de ce que vous ne souhaitez plus avoir dans votre poubelle/recyclage. Inscrivez les sur le frigo ou tout endroit visible.

Voici des exemples d’engagements que vous pouvez prendre en famille :

– Zéro gaspillage alimentaire à la maison pendant le mois de janvier – je regarde ce qu’il y a avant de commencer un nouveau plat.

– A la fin du mois de janvier, j’ai le strict minimum de déchets plastiques dans ma poubelle.

Défi 2 : remplacez votre poubelle de cuisine par une plus petite (par exemple celle de la salle de bain), cela permet de prendre conscience et d’encourager la réduction des déchets.

Une grosse poubelle ne donne pas l’illusion de la quantité de déchets générées, alors qu’une petite poubelle peut le permettre. Cela engendre une prise de conscience et encourage la réduction des déchets. 

Défi 3 : renseignez-vous et participez à des pétitions ou des actions pour soutenir des causes environnementales.

L’action collective est importante ici puisque lorsque 15 000 signatures sont recueillis, un projet de pétition arrive à la ville. Ce genre de mobilisation permet la subvention des protections menstruelles durables par exemple.

Défi 4 : Acheter auprès d’une petite épicerie qui soutien l’achat local et direct auprès des producteurs.

Il existe de nombreuses façons de pouvoir individuellement apporter sa pierre à l’édifice. En soutenant les petits commerces autour de vous ? Depuis 2020, c’est plus de 43 épiceries zéro déchet qui ont fermé au Québec. Un objectif pourrait donc être de soutenir un commerce local et avec des valeurs durables par mois ou de faire une commande auprès de votre épicerie livrée à domicile par mois.

Récompensez-vous à la fin du mois avec un plat gourmand en famille sans aucun déchet et fait localement. Et si la gourmandise avait un gout éthique ?

La suite à venir

Chez BocoBoco, il nous tient à cœur de vous accompagner dans des nouvelles habitudes saines et gourmandes. C’est pourquoi, chaque semaine nous partageons un post sur les réseaux sociaux pour ce défi, que vous pouvez partager autour de vous. Nous nous retrouvons le mois prochain pour un nouvel article poursuivant le sujet.